Solola bien (Association Lisanga)

20 octobre 2008

Barack Obama, un noir ?

250px_Barack_Obama A 3 semaine de l'investiture américaine, j'éprouve une sorte d'overdose à la lecture de certains articles et commentaires sur le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine. Barack Obama est souvent qualifié de potentiel "premier président noir" des États-Unis.

Overdose parce qu'on ramène sa candidature à sa couleur de peau d'autant plus que Barack Obama n'est pas un noir. Eh oui ! Il est métis. De père Kenyan, noir et de mère américaine, blanche.

Le choix important de choisir un président de la république doit se baser sur les qualités intrinsèques du candidat quelques soient sa couleur de peau ou même son sexe. Nous devrions être capables aujourd'hui, de faire abstraction de ces spécificités somme toute périphériques au profil d'un bon candidat.

Quant à ceux qui se réjouissent à l'idée d'avoir un président américain qui soit "noir" ou "afro-américain", une petite mise au point historique. Le terme "Afro-américain" renvoie aux descendants des esclaves ramenés de l'Afrique de l'ouest pour travailler dans les premières plantations américaines. Obama né d'un père Kenyan (Afrique de l'Est) n'a donc rien d'un "afro-américain". Il est comme le disais-je plus haut, un métis.

Métis est une identité à part entière mais pas une particularité à mettre au 1er plan pour un candidat à l'élection présidentielle. C'est beaucoup plus important que ça !

Posté par Rodin à 10:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2008

Le cunnilingus et la fellation selon les moeurs

sexCe sont des pratiques sexuelles orales qui consistent à stimuler d'une part le pénis et de l'autre, les différentes parties de la vulve. Ce sont donc des pratiques sexuelles non pénétratives qui sont considérées comme des préliminaires dont voici quelques significations selon les mœurs: 

Sous l'Empire Romain, le cunnilingus était déprécié car il était considéré comme une soumission de l'homme envers la femme. Alors que l'historien des religions Mircea Eliade parle d'un désir semblable de dépasser la vieillesse et la mort, et accéder à un état de Nirvâna, dans la pratique hindoue du yoga tantrique.

En ce qui concerne la fellation, c'est vue telle un sentiment de maitrise et de contrôle sur son partenaire, voire de domination. Dans la Bible, le passage suivant du Livre des Proverbes pourrait décrire la pratique de la fellation chez la femme adultère :

«  Il y a trois choses qui sont au-dessus de ma portée,
Même quatre que je ne puis comprendre :
La trace de l'aigle dans les cieux,
La trace du serpent sur le rocher,
La trace du navire au milieu de la mer,
Et la trace de l'homme chez la jeune femme.
Telle est la voie de la femme adultère :
Elle mange, et s'essuie la bouche,
Puis elle dit : Je n'ai point fait de mal
.  »
    — Pr 30:18-20


Chez certaines personnes la morale leur interdit ces actes parce qu'il ne le trouve pas respectueux vis à vis de l'autre, dans certaines églises, on dit que la bouche qui loue DIEU ne peut pas exercer ces pratiques.

Qu'en pensez-vous, de ces pratiques?

Zak de Nice

Posté par Rodin à 09:28 - Commentaires [40] - Permalien [#]

22 avril 2008

Journée mondiale de la terre

En ce 22 avril, journée mondiale de la terre, mes pensées vont à tous ces citoyens du monde qui crient leur ras le bol contre la faim, tout simplement. Il y a des paradoxes qui finissent par devenir des vraies énigmes.

Alors qu'on s'empiffre sous certains cieux, on crève de faim sous d'autres. Alors qu'on arrive à trouver des milliards pour sauver des banques, on est incapable de trouver l'argent pour sauver des vies. Aujourd'hui le brut de pétrole est à 118 euros, un autre record. On apprend également que le "Biocarburant" la fameuse alternative du pétrole, va peut être appauvrir la terre.

Le "Biocarburant", encore un truc pour nourrir la croissance occidentale alors qu'on n'arrive pas à nourrir les humains. Comble de l'économie aveugle, on va chercher la matière première de ce carburant du futur là où on a plus de mal à nourrir les hommes.

Décidément, il y a des paradoxes qui sont des énigmes ...

Posté par Rodin à 14:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]