adn

Le parlement français a débattu hier sur la nouvelle politique de l’immigration voulue par le président Nicolas Sarkozy. Mais il y a une mesure sur laquelle je veux attirer l’attention. Désormais toute famille procédant à un regroupement familial devra passer un test ADN en cas de doute sur la filiation. 

HONTEUX, c’est le mot le moins fort qui me vient en tête. La constitution française considère comme « indigne » les tests ADN au sein d’une famille française. Pourquoi pour des familles étrangères, cela devient tout d’un coup normal ? Une preuve de plus que les immigrés en France sont considérés réellement comme des « sous hommes » comme dirait l’autre. 

Cette énième loi vient provoquer sinon confirmer le sentiment de suspicion généralisée sur les immigrés. La pensée collective de dire qu’un immigré est de fait, un fraudeur. Je ne connais pas un père qui va ramener un enfant pour ne pas s’en occuper quelle que soit la filiation qui les unie. L’humanité a assez évolué pour reconnaître que la filiation ne se base pas uniquement sur le seul lien de la génétique. 

Je ne suis pas en train de dire qu’il n’y ait pas des profiteurs non plus. Comme pour toutes règles, il y a ceux qui cherchent à la détourner. On découvre chaque jour des fraudeurs à la CAF. Fait-on des tests ADN dans ces familles pour vérifier la filiation des enfants déclarés parfois abusivement ? Ma question : faut-il systématiquement toujours moins de liberté pour plus de « sécurité » ? Je crie un grand NON.