Le bon sens a finit par l'emporter. L'amendement portant sur les tests ADN pour les étrangers résidant en France souhaitant faire un regroupement familiale et qui a fait l'objet d'un billet sur ce blog, a été finalement supprimé par les sénateurs français. En tête des farouches opposants et cela peut surprendre, Charles Pasqua.

Je suis particulièrement content car ici même, j'ai poussé un coup de gueule pour dire toute la deshumanisation qu'engendrait cet amendement. L'argument selon lequel plusieurs autres pays européens pratiquent ces tests, est tout simplement ridicule et manquant de nuance. L'Angleterre ou la Suède n'a ni la même histoire que la France(surtout vis à vis des populations concernées), ni les mêmes lois . Appliquer une loi parce qu'on le fait ailleurs est une mauvaise idée. Les sénateurs français l'ont bien compris !!