simba_equipe_gLa Coupe d’Afrique des Nations de football se disputera à partir du 20 janvier 2008 au Ghana. Notre pays, la République Démocratique du Congo, n’y participera pas.

En effet, les Léopards ont été éliminés d’un groupe qui semblait largement à leur portée. Tous les Congolais s’étaient frotté les mains après le tirage au sort : qui de l’Éthiopie, de la Lybie ou de la Namibie pouvait surpasser nos vaillants Léopards, auteurs d’une belle prestation lors de la précédente édition en Égypte? 

Et pourtant, le Congo a été éliminé, incapable de remporter à domicile, dans notre légendaire « Libulu » (Stade des Martyrs) son dernier match qualificatif face à la Lybie (1-1).   

Que s’est-il passé pour en arriver là? Cela signifie-t-il que nous ne savons plus jouer au football en RD Congo? Non. 

Après l’impulsion donnée tant bien que mal par Claude LEROY, notre précédent sélectionneur (aujourd’hui sélectionneur du Ghana), les instances de notre football sont retombées dans nos vieux travers. Nous avons de nouveau fait de l’improvisation et de l’amateurisme un mode de gestion permanent de notre football. A l’heure où le calendrier international mis en place par la FIFA permet à toutes les sélections nationales de se préparer en même temps, les Léopards se sont contentés la plupart du temps de rester à Kinshasa pour affronter des clubs de la place comme Cilu ou Vita Club, alors que, pendant ce temps, la Côte d’Ivoire affrontait la Suède, ou encore le Cameroun contre le Japon…  

Outre le détournement des fonds destinés à la préparation de notre équipe nationale à des fins personnelles, notons également l’abandon de la formation de nos jeunes joueurs. 

Que dire à ce sujet? 

Rappelons que notre pays n’a pas pris part à la dernière Coupe d’Afrique des Nations de football des juniors ni des cadets en raison d’obscures raisons d’organisation (vol aérien manqué…) alors que nos Léopardeaux disposaient de sérieux atouts. Le Congo Brazzaville a entretemps remporté la Coupe d’Afrique des cadets. Certains pays, comme le Congo Brazzaville justement, ont compris l’importance de la formation des jeunes et mettent l’accent sur cet aspect pour relancer, voire maintenir leur pays dans l’élite du football mondial. Ainsi, le Nigeria a été vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 17 ans cette année.  

Tant que nous ne nous déciderons pas de doter notre équipe de moyens conséquents et, surtout, d’un encadrement professionnel, nous ne parviendrons pas à redorer l’image de notre football. Il ne suffit pas de faire appel à nos joueurs professionnels (Nonda, Lualua, Biscotte Mbala et autres) pour réussir de belles performances. Il convient plutôt de repenser notre football, et de mettre en place une réelle politique de formation et de préparation. 

Nous pouvons d’ailleurs nous inspirer de l’exemple local du Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi. Ce club, qui pratique une politique rigoureuse de formation, et qui s’est doté d’infrastructures de qualité, domine depuis quelques années maintenant le football congolais, et a failli disputer la finale de la Coupe de la CAF cette année.  

Il est urgent de réagir dès à présent. La Coupe du Monde 2010 approche, et il serait regrettable de ne pas y participer alors qu’elle se déroulera en Afrique du Sud, si près de chez nous.  

 

Ricky, Nancy