250px_Barack_Obama A 3 semaine de l'investiture américaine, j'éprouve une sorte d'overdose à la lecture de certains articles et commentaires sur le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine. Barack Obama est souvent qualifié de potentiel "premier président noir" des États-Unis.

Overdose parce qu'on ramène sa candidature à sa couleur de peau d'autant plus que Barack Obama n'est pas un noir. Eh oui ! Il est métis. De père Kenyan, noir et de mère américaine, blanche.

Le choix important de choisir un président de la république doit se baser sur les qualités intrinsèques du candidat quelques soient sa couleur de peau ou même son sexe. Nous devrions être capables aujourd'hui, de faire abstraction de ces spécificités somme toute périphériques au profil d'un bon candidat.

Quant à ceux qui se réjouissent à l'idée d'avoir un président américain qui soit "noir" ou "afro-américain", une petite mise au point historique. Le terme "Afro-américain" renvoie aux descendants des esclaves ramenés de l'Afrique de l'ouest pour travailler dans les premières plantations américaines. Obama né d'un père Kenyan (Afrique de l'Est) n'a donc rien d'un "afro-américain". Il est comme le disais-je plus haut, un métis.

Métis est une identité à part entière mais pas une particularité à mettre au 1er plan pour un candidat à l'élection présidentielle. C'est beaucoup plus important que ça !